Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 18:30

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/082/21008214_20130524171741313.jpg"Insaisissables".

 

De bonnes raisons d'y aller ; une bande-annonce aguichante, un casting de rêve et le thème de la magie.

 

De moins bonnes ; un réal "Louis Leterrier" échappé de la team Besson (avec des titres moyens à son actif) et le thème de la magie.

 

Parce que oui, un film sur la magie a toujours été intéressant car il renvoie aux racines même du cinéma qui n'est ni plus ni moins qu'un art qui prend racine dans la Magie (cf. le cinéma de Méliès). Mais il est aussi définitivement casse-gueule car met souvent le spectateur au centre du dispositif pour essayer de lui faire un immense tour de magie pendant le film. Le spectateur est du coup très actif pour essayer de trouver le truc avant même sa révélation. Ainsi quand Nolan se penche sur la question en 2006 avec "Le prestige", j'avais cerné le "truc" au bout de 30 minutes ce qui amoindrit nettement le film qui se veut roublard alors que sa chute est déjà éventée (je n'aurais pas été si sévère si le film n'appuyait pas sur le fait que ce qui importe dans un tour c'est la fameuse révélation).

 

Ici le film tente de mixer ce thème avec celui du film de casse à la "Ocean's eleven", ce qui sur le papier s'avère assez intéressant mais dans les faits assez compliqué ; en effet comment faire aimer une bande de magiciens qui vont utiliser leurs dons pour organiser des casses surréalistes ? Ah bah oui en les faisant devenir des "Robin(s) des bois" qui vont distribuer l'argent à leur public je suis bête... Un peu facile comme astuce, mais le film surfe habillement sur la vague de la "Crise" pour mettre le spectateur dans la poche de nos magiciens (et du coup dans la poche des producteurs aussi).

 

C'est au final cette difficulté qui s'avère être le gros défaut du film ; d'une intro musclée des personnages bien caractérisés (un d'un put**n de tour de cartes qui bluffe le spectateur - un conseil choisissez une carte pendant le tour... vous serez surpris), le film va devoir petit à petit se séparer d'eux pour mieux gérer le mystère de son intrigue. Car leurs actes ne sont pas (tout de suite) compréhensibles, et l'empathie s'avère donc difficile. Et comme le film a besoin que la bande ait un coup d'avance sur le spectateur, il est obligé de finalement la reléguer au second plan ; le vrai protagoniste (et le vrai point de vue du film donc) c'est le flic campé par Mark Ruffalo. Le vrai thème n'est donc plus la magie, mais l'enquête. Tout ça se traduit par un premier casse où la magie est centrale et où on va apprendre les détails du tour, puis tout cela devient accessoire au scénario (en même temps que les magiciens "disparaissent" du récit) ; les autres casses ne seront plus aussi détaillés, le film ne s'embarrassant même plus de nous expliquer "le truc". Ce n'est pas à proprement parler un défaut. C'est un choix. J'ai lu beaucoup de critiques à ce propos mais je ne serais pas aussi sévère.

 

Car le film sait être malin ; si ce dernier tant à rappeler la fameuse saga "Ocean's", il rappelle aussi (dans une moindre mesure soyons clairs) "Usual suspect" avec un mentor organisateur qu'on ne voit pas mais qui tire les ficelles (caché par sa capuche). Ça peut être n'importe qui, du coup le spectateur va soupçonner différents protagonistes à différents moments ; mais au lieu de garder ce faux mystère sur certains personnages, le film s'amuse à désactiver ces pistes de lui-même. Ainsi on pense souvent être plus malin que le film, puis 5 minutes après il exploite explicitement ces pistes et de ce fait rend impossible la crédibilité de celles-ci. Le film s'amuse ainsi avec le spectateur comme le ferait un magicien pendant son tour ; de part ce fait le film ne ment pas vraiment avec ce qu'il promettait. Il est certes souvent bavard et explicatif (n'oublions pas que c'est un blockbuster estival) mais est assez prenant tant il demande une participation de la part du spectateur. Je me suis pris au jeu et le film a réussi à me surprendre à la fin, ce qui est plutôt plaisant. Et même si certains critiquent le fait qu'ils aient trouvé le "truc" avant la révélation, je ne pense pas que cela soit nuisible au tour tant le film est intéressant sur d'autres points.

 

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/90/51/29/20350819.jpg

Esthétiquement le film en fait souvent trop ; la caméra ne se pose quasiment jamais, le récit non plus. Le film s'apparente plus à un tour de Copperfield, avec ses excès dans le show pour mieux détourner l'attention. Mais du coup il livre des séquences d'action assez bien foutues (et finalement pas si nombreuses contrairement aux autres films de Leterrier) même si celles-ci sont parfois improbables et que la musique omniprésente (et parfois mal adaptée à l'action) vient véritablement gâcher certains passages. C'est assez rare pour être souligné. Mais il faut quand même admettre que le rythme donné par le film est assez emballant et efficace ; dans le genre c'est du très bon boulot.

 

Au final un film estival mieux que ce qu'on pouvait en penser au préalable, un divertissement calibré mais léger, qui se regarde comme un bon show de magie et qui tiendra en halène ceux qui se laisseront aller. Dommage que les personnages s'effacent trop vite derrière cette manipulation à grande échelle. Mais si jamais vous vous prenez au jeu, le film s'avère assez agréable dans son concept. Surtout que c'est un des rares gros films qui ne soit ni une suite, ni une adaptation cet été. Ce n'est pas négligeable.

 

Film vu en numérique VOST, Pathé Boulogne

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche