Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 09:27
BATMAN V SUPERMAN : L’aube de la Justice **

Vu en VOST / 3D / Dolby ATMOS

 

Suite directe de MAN OF STEEL de 2013 (dont j'ai toujours autant de réserves), amorce de la JUSTICE LEAGUE (le "AVENGERS" de l'univers DC), et reboot partiel de BATMAN ; dire que le film est attendu au tournant c'est peu dire. Son titre même est aguicheur ; l'affrontement entre les 2 super-héros les plus cultes du genre. Zack Snyder reprend les manettes et David S. Goyer (transfuge des Batman version Nolan) reprend son poste au scénario. L'arrivée de Batman version Affleck et du renfort de Wonder Woman arrivera t-elle à relever le niveau d'un MAN OF STEEL plus prétentieux que novateur dans le fond? Pas sûr quand on entend la virulence des premières critiques...

 

Ma principale remarque sur le premier opus venait du désastre de la scène finale où Superman détruit tout dans un combat final à la limite du ridicule dans son ampleur. Bonne nouvelle, c'est la base même de cette suite ; après avoir introduit Batman (pour la énième fois au cinéma - cette fois il le réinscrit dans le registre Comics, là où Nolan l'y avait habillement soustrait pour un traitement plus réaliste), on voit la scène finale de MAN OF STEEL vécue à la hauteur d'humain, à travers les yeux d'un Bruce Wayne fâché de voir ce "concurrent" non-humain affliger de telles pertes civiles, qui plus est quand cela touche ses proches. Voilà donc la base de la fracture entre les 2 héros. De là à se mettre sur la gueule il y a quand même un gouffre... Alors le film va tout entreprendre pour justifier un clash entre les 2, au risque de perdre une certaine cohérence et, au passage l'ADN de certains personnages ; la profondeur des 2 héros en pâtit tant tout semble être là pour justifier la guerre entre eux, et Lex Luthor, le super-méchant se "Joker-ise" pour mieux amener le chaos entre les 2. C'est un peu superficiel (souvent on ne comprend plus les raisons de leur embrouille maintenue artificiellement), ça énerve car le film perd trop de temps là dessus, et le retournement en est encore plus ridicule. Bref cette base là, qui vaut juste pour aguicher le spectateur, est paradoxalement la faiblesse même du film.

BATMAN V SUPERMAN : L’aube de la Justice **

Pourtant tout n'est pas à jeter, loin de là. Malgré ses pérégrinations, le film est plutôt bien rythmé et maintient un intérêt (parfois artificiel encore une fois) constant. Surtout grâce à Batman (plus dense en terme de profondeur, plus intéressant dans ses combats intelligents contrairement au bourrin Superman) mais surtout à l'arrivée de Wonder Woman, la bonne surprise du film ; Gal Gadot, au delà du fait d'amener du glamour à ce film un brin macho, campe ici le personnage qui vient résonner ce duel d'égo, et équilibre ainsi le film. Les scènes d'actions sont de très bonne facture, la réal de Snyder toujours léchée (parfois trop, il recommence avec son abus de slow-mo frôlant parfois le kitsch) ; c'est du haut de gamme sur le plan technique (je recommande une bonne salle pour profiter du travail du son - la 3D est elle inutile) et cela permet souvent de rattraper un fond bien souvent pompeux, prétentieux dans sa dimension mythologique, alors que le film ne dit, au final, pas grand chose de nouveau. Il complexifie artificiellement un scénario parfois peu compréhensible alors qu'il ne dit pas grand chose au final. Alors oui, on applaudit la volonté de Snyder de livrer un film noir, dénué d'humour, pessimiste, jusqu'au bout. C'est un anti-Avengers total. Mais on aurait aimé un peu plus de modestie quant au traitement de ces héros. Et que dire au niveau de l'émotion ? Snyder, à trop vouloir faire un traitement froid des ces personnages et de son image, manque d'empathie et de ce fait réduit toute part d'émotion, là où Nolan avait mené le Dark Knight au sommet de cette thématique...

 

Si le constat sur le fond reste le même que MAN OF STEEL, il faut admettre quand même que cette suite est supérieure à ce dernier ; un Batman plus intéressant que ce Superman toujours aussi froid, Wonder Woman qui vient équilibrer le jeu et Lex Luthor qui amène l'énergie nécessaire au moteur du film. Le divertissement est là, le film est généreux. Malgré tout, Snyder, à trop vouloir inscrire son film dans un registre sérieux, paraît souvent très prétentieux dans son approche, et oublie une dimension importante ; l'émotion...

Finalement toute la faiblesse du film tient dans son titre : aguicheur comme son titre "Batman V Superman" et prétentieux comme son sous-titre "l'aube de la justice".

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche