Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2019 2 26 /02 /février /2019 04:21

Révolution ?

 

Depuis l'invention même du Cinéma, il y a eu d'innombrables évolutions techniques au fil du siècle; de l'ajout du son, de la couleur, des formats etc. Depuis 2000 le Cinéma a accéléré ses mutations avec la projection numérique, qui a permis et démocratisé avec elle les projections 3D.

 

Depuis, les formats, les labels, les certifications, se sont multipliés, avec un jargon qui perd de plus en plus les spectateurs. Mais cela plait beaucoup aux exploitants de salles qui se plaisent désormais à facturer des évolutions qu'on aurait pu penser être légitime sans surcout. En vrac ; Real3D, IMAX, 4DX, DolbyCinema, EclairColor, DolbyAtmos, ScreenX, 4K etc.

 

Et voilà qu'une nouvelle techno arrive en France... Le système ONYX (technologie Samsung).

Mais à contrario de bien des technos, ici on parle d'une vraie mini-révolution. Car c'est la fin de la projection à proprement dit. Oui il n'y a plus de projecteur.

 

Nous parlons désormais d'écrans (LED ici) à grande échelle.

La première salle ONYX de France, salle 8 du Pathé Beaugrenelle à Paris

La première salle ONYX de France, salle 8 du Pathé Beaugrenelle à Paris

Je dis bien écrans au pluriel, car bien sûr impossible de décliner les tailles proposées par Samsung (5m, 10m, 14m) en un seul bloc. Ce sont donc un assemblage de dalles 4K qui forment le grand écran.

Test du Cinema ONYX : la fin de la projection ciné?

Je vous passe les détails techniques, le site samsung est fait pour ça https://displaysolutions.samsung.com/led-signage/onyx

 

En revanche penchons nous sur les promesses : une luminosité accrue, un contraste imbattable, et une définition optimale.

 

Voici la bande annonce technique qui est projetée avant chaque film dans une salle ONYX

 

Oui ça en promet des choses... Mais dans les faits?

 

J'ai donc testé au premier jour d'exploitation commerciale de la technologie, sur un film que j'avais déjà vu en salle "traditionnelle" un mois plus tôt en avant-première ; le (très bon) "Le chant du loup" qui a bénéficié d'une copie HDR EclairColor adaptée à la projection ONYX.

 

Je pouvais donc ainsi comparer avec un même film.

Test du Cinema ONYX : la fin de la projection ciné?

Image

 

Alors ce qui marque vraiment dès le départ ce sont les niveaux de noirs exceptionnels. C'est incomparable avec ce qui se fait en projection clairement. Les noirs sont vraiment noirs, et la salle est plongée dans une obscurité totale à chaque fondu au noir. Enfin presque, car les lumières des issues de secours n'ont jamais été aussi visibles... C'est un vrai souci dans pas mal de salles.

 

A contrario la luminosité est elle très forte, le système pouvant monter à 500cd, mais limité à 300cd sur cette copie... Et heureusement car c'est limite éblouissant parfois.

 

Tout ça donne comme promis un contraste de dingue. Mais c'est limite too much, et extrême. Techniquement c'est bluffant oui. Mais visuellement c'est plutôt agressif et manque de douceur. On sent que c'est fait pour la démo technique sans penser forcément au confort visuel du film.

 

Finalement plus le film avance et plus on oublie le dispositif ce qui est au final un bon point (même si le matriçage de couleurs est un peu visible quand on bouge sa tête aout ses yeux vite).

 

Son

 

C'est la problématique principal de ce genre de système ; le son ne peut plus sortir de derrière l'écran, et il faut ainsi repenser le son de façade. C'est JBL qui est associé à Samsung pour cela, mais en France pour la première salle, c'est un système français Adde. Et malgré le beau travail de spatialisation et de puissance, le son façade semble souvent venir du haut (ce qui est le cas physiquement). Rien de bien violent mais rien à voir avec une salle ATMOS comme semble vouloir le faire croire leur bande annonce.

Test du Cinema ONYX : la fin de la projection ciné?

Conclusion

 

Finalement rien de très impressionnant dans ce dispositif qui s'avère plus être une démo technique qu'une vraie révolution. La bonne nouvelle c'est que contrairement à certaines nouvelles technos, celle-ci n'est pas gênante et s'avère même assez transparente pour la plupart des gens. Malgré tout, le côté extrême du contraste n'est pas forcément un gage de qualité comme on pourrait le penser.

 

Alors oui pour une séance 3D, le système peut valoir le coup car souvent les projecteurs manquent de panache en terme de lumière. Mais hormis ça...

 

Au final ça ne change pas grand chose (dans les mouvements pas de saccades ou d'effets "vidéo") mais je n'ai personnellement pas été plus impressionné que ça par les "avancées" techniques. J'espère que cette technologie ne va pas être facturée en surplus car ça ne vaut vraiment pas le coup. J'ai déjà été bien plus impressionné par des projection 4K ou IMAX.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche