Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 06:40

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/175/21017526_20130731153915065.jpgCette année Hollywood s'acharne sur le sort de cette pauvre Maison Blanche ; ce sont 2 projets concurrents qui veulent la peau du bâtiment le plus protégé du monde et qui s'affrontent ainsi à quelques mois d'intervalle. Dans cette course, le premier a avoir sorti l'artillerie fût le projet d'Antoine Fuqua en mars dernier avec « Olympus has fallen » (ou « La chute de la maison blanche »), une série B loupée qui se prenait beaucoup trop au sérieux au milieu d'une direction artistique franchement vide. Pour le côté fun on repassera. Mais cette en cette rentrée voilà qu'arrive le projet le plus « excitant » des 2 ; celui de Roland Emmerich « White house down » (qu’on pourrait traduire par « La chute de la maison blanche »… merci pour le bordel). Fort de son expérience de démolisseur (il avait déjà fait exploser la dîtes Maison dans « Independance Day ») et d’une filmo Caterpillar (« Godzilla », « 2012 », « Le jour d’après »), le réal adepte des chantiers d’envergure (avec des scripts, eux, minimalistes) revient donc aux commandes d’un blockbuster après s’être frotté à un film plus modeste (« Anonymous » qui fût un échec). Avec toute la finesse qu’on lui connaît, on se dit que le script du film était fait pour lui mais que le résultat, s’il se cantonne au premier degré qu’on lui connaît, pourrait être tout aussi indigeste qu’une partie de sa filmo.


Et il faut avouer que le film surprend. En bien en plus. Merde je vais devoir dire du bien d’un film d’Emmerich…


A défaut d’être intelligent, le film sait être malin. Conscient de l’improbabilité de son pitch mais du potentiel pyrotechnique de ce dernier, le film s’assume pour ce qu’il est, un pur divertissement fun. Car oui, le fun est ce qui manquait véritablement à Emmerich et cela plombait du coup ses projets qui apparaissaient d'une lourdeur extrême. Même si « 2012 » avait amorcé un 2nd degré jusqu’ici inconnu chez le réal allemand, ici le fun est complètement assumé et digéré. Avec le duo Tatum/Foxx il remplit même les codes des buddy movies façon 90’s ; Channing Tatum en marcel blanc à la John McClane et Jamie Foxx en président le plus cool de l’histoire du cinéma (putain les AirJordan aux pieds quoi !). Emmerich ose même les références méta à son œuvre quand il cite « ID4 » dans la longue intro du film qui introduit des bases solides (mais classiques) aux personnages qu’il va maltraiter par la suite. Car quand le film lâche enfin la bride, le spectacle devient fou. D’explosions à tout va, de course-poursuites improbables dans les jardins, de punchlines fun, on en a pour son argent sans que le film ne plonge dans la parodie pour autant. Il maximise l’utilisation des décors pour assurer une visite presque complète de la maison blanche tout en détruisant tout sur son passage. De ce point du vue on pense largement à "Die Hard" qui utilisait lui aussi dans les 2 premiers opus le plein potentiel du lieu qui servait de décor. 

 

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/94/52/86/20540359.jpg


Les scènes d’action sont vraiment très bien menées si ce n’est le GROS point noir du film : les SFX. Rarement les effets spéciaux ont été si moches sur une grosse production comme celle-ci. Est-ce la précipitation engendrée par la course avec le projet concurrent ? Nul ne sait vraiment mais le résultat est assez fâcheux tant cela gâche une partie du plaisir coupable que procure le film.


Semi déception ici donc, par rapport à nos attentes, mais contrebalancé par une surprise au niveau du script ; si « Olympus has fallen » misait sur les coréens en super-vilains-qui-font-du-kung-fu-parce-que-c’est-des-asiatiques, ici le danger vient de l’intérieur, soit des paramilitaires (très) fâchés par la tendance pacifiste de leur président. Cette tendance post-« Homeland » est très intéressante tant elle renverse la tendance des films du genre. Ainsi le vrai défi final du film sera de sauver les pays du Moyen-Orient des missiles tirés par « l’ennemi » américain. Pour un film de ce calibre et un réal dont on connaît le cursus, c’est à vrai dire une révolution en soit.

 

Fun et assumé, le film livre un divertissement solide si ce n'est la piètre qualité des effets spéciaux. Une bonne surprise malgré tout qui convoque les classiques 90's du genre avec une vraie volonté de prendre son pied. Et il faut avouer que ça marche pas mal.


Film vu en numérique VOST, Pathé Boulogne

Fiche Allocine

Fiche IMDB 


Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche