Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 22:05

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/12/05/17/28/036338.jpg

Allez, on rempile. C’est parti pour le 3ème épisode des aventures de Bryan Mills, l’ex-agent CIA le plus malchanceux qu’on ait vu... Car oui, du très bon premier « Taken », Besson le malin a tiré une saga. Mais après un 2ème épisode affreux, feignant (il recyclait les codes du premier en moins bien) et inutile (pas d’évolution des personnages, aucun enjeu sur la durée), on émettait des doutes sur l’utilité des suites. Et pour ce 3ème volet, on ne change pas les équipes, et on reprend le même réal que le 2. C’est simple, chez EuropaCorp quand on a une saga à massacrer, c’est Olivier Megaton qu’on appelle. A sa décharge, c’est toujours les scénarios les plus pourris qu’on lui file. Ne reparlons pas de « Colombiana », je risquerais d’être vulgaire. Bref le film ne s’annonce pas avec les meilleurs présages…

 

Si le film a au moins une qualité, c’est qu’au moins il ne cache pas son jeu longtemps… La scène d’intro donne le ton ; les clichés sont là (les méchants russes, tatoués, à la botte de la mafia) et on se croirait dans une amorce d’un film de Steven Seagal… Mais surtout le montage est illisible ; EuropaCorp merci d’éloigner le stagiaire épileptique de toute salle de montage. C’est quoi ce délire de gâcher tous les plans (en soit pas si moches avec une photo granuleuse intéressante) en voulant battre le record du nombre de plans ? Le monteur est payé au nombre de cuts ? Le travail est contre-productif (certaines scènes perdent tout intérêt) même si parfois on comprend l’utilité de ce rythme, quand on suit un Liam Neeson qui est censé sprinter mais qu’on sent en petites foulées (le monsieur a 62 ans quand même). Cela devient un peu ridicule et peu crédible quand il sème les flics… même si en termes de baston, ça envoie quand même du lourd et Neeson reste en grande forme.

 

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/12/01/16/46/216256.jpg

 

Bon sinon ? Et bien c’est de la série B, avec un budget de blockbuster. Il y a bien quelques scènes efficaces, mais elles sont toujours gâchées par une chute invraisemblable. J’en ai ri. Rebondissements sur-écrits, invraisemblances en masse (c’est tellement ridicule parfois…) mais surtout trahison totale sur la marchandise. En quoi ce film est un « Taken » ? On sent que le duo de scénaristes Besson-Kamen a recyclé un scénario qui trainait sur une étagère (du moins j’espère…) et l’ont adapté en pseudo-« Taken » pour avoir un succès assuré. Au moins c'est plus digeste que le précédent opus, surtout grace au personnage de Forest Whitaker qui rend le film plus intéressant même si on pleure de le voir embarqué dans une telle aventure (et la théorie des Bagels... tellement drôle).

 

Encore un produit EuropaCorp (ce n'est même plus des films à ce niveau) éstampillé "écrit par Besson/Kamen", qui livrent à nouveau un scénario de Série B avec un budget de blockbuster. Ce n'est même plus un "Taken" mais ils n'en n'ont plus rien à faire. Alors c'est quand même mieux que l'affreux "Taken 2" (et que le ridicule "Lucy") et on passe 1h45 sans trop s'ennuyer. Cela en devient même drôle avec toutes ces incohérences et rebondissements téléphonés. Prière de laisser votre cerveau à l'entrée.

 

Film vu en VOST, Pathé Boulogne, Salle 3

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 


Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche