Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 15:15

20184017.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Oliver Stone. Un nom culte, une figure du cinéma US qui a livré des films légendaires ("Platoon", "Tueurs nés" pour ne citer qu'eux) et toujours âpres à propos de son pays. Le sal gosse d'Hollywood en quelques sortes. Pourtant cela fait bien longtemps que le bonhomme ne nous a pas livrer un bon film... Ces dix dernières années il a plutôt déçu, voir outré avec l'un des plus mauvais film récent qu'Hollywood ait pondu ; l'indigent "World Trade Center" et ses poncifs tire-larmes indignes du côté subversif qu'on connaissait de Mr Stone. On le croyait perdu mais voilà qu'il nous revient avec un film au nom évocateur ; "Savages" nous promet donc de revoir renaître le Wild-Stone.

 

Qu'on le dise tout de suite, clairement ce film est de loin son meilleur depuis "L'enfer du dimanche". Ce n'est pas dur dirons certains, mais cela fait du bien de revoir Stone revenir dans le business. Mais n'abusons pas, c'est loin d'être un excellent film pour autant. D'abord pour le manque de tenue du récit qui s'éparpille difficilement entre les différents protagonistes. On comprend la volonté de dépeindre les différents acteurs de ce business mais ce principe, qui rappelle trop le parfait "Traffic" de Soderbergh, n'arrive pas à la hauteur du modèle. Certains personnages manque de corps, notamment le personnage joué par Blake Lively qui a un rôle central (et la voix off du film) alors qu'elle n'a que très peu d'intérêt sinon d'apporter le cachet sexy et sulfureux. Dommage pour un personnage sur lequel repose une bonne partie de la narration qui apparaît bien souvent décousue et mal rythmée. Stone louche peut-être trop du côté de Tarrantino mais n'arrive pas à trouver le ton qui va avec ; le 2nd degré marche souvent mal, la voix off est trop présente, le récit alambiqué... Paradoxalement, à trop vouloir garnir son film d'histoires gigognes, il dilue l'intéret et l'ennui guette par moment, mais est souvent soufflé par quelques fulgurances de mise en scène.

 

Parce que c'est bien là que réside la qualité majeure du film ; formellement le film est assez sublime, entre jeux osés sur la photo et le cadrage qui rappelle "Tueurs nés" et quelques très bonnes scènes d'action caméra à l'épaule, on peut dire que Stone nous gâte et qu'il revient à un niveau enfin digne de sa réputation. Surtout qu'il agrémente la morale du film par son épice habituelle ; son film est très sévère sur la lutte anti-drogue (Stone est un pro-légalisation) et apparaît assez provoc' à ce sujet. Peu de réal s'accorde une telle liberté de ton, on salue donc l'entreprise, même si parfois la provoc' est un peu vaine (le triangle amoureux assez inutile au final).

 

Un film bourré de défauts certes, mais qui a le mérite de voir revenir un Stone en très grande forme (et Travolta avec) avec quelques très beaux moment de cinéma. Dommage que le scénario, vaguement sulfureux, ne suive pas.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Jaskowiak 11/11/2013 22:23

Coucou Guillaume, encore un bon article, néanmoins, je te conseil fortement de te procurer le bouquin duquel est tiré le Film (savages, Don Winslow, mon auteur préféré !) pour te faire une réelle
idée de la profondeur de l'histoire !
philippe J

PS : "any given sunday" c'est mon film préféré alors attention hein !

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche