Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 18:20

20022460.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120208_053523.jpg

Le mystère entourant le projet depuis son annonce il y a 2 ans (prequel ou non de la saga Alien ?) a monté une pression folle autour du film qui était du coup très (trop ?) attendu, surtout depuis une première bande-annonce surexcitante et un buzz parfaitement entretenu par les studios qui ont su maintenir à fond le secret. C’est donc avec une certaine excitation que me voilà enfin dans la salle. Jour de sortie. Salle pleine. Lunettes 3D (pas le choix…). La lumière s’éteint… et peu de temps après mon engouement aussi.

 

Car le problème de ce genre de plan marketing c’est que quand on génère une telle attente (surtout quand on parle d’une saga culte comme Alien), derrière il y a intérêt à assurer et à ne pas (trop) décevoir. Ici, hélas, ce marketing du surbuzz se retourne contre le film lui-même tant celui-ci frustre et ne se rattache que trop superficiellement à la saga mère. Car oui, ce n’est plus trop une surprise, le film se veut l’héritier (ou le préambule) de « Alien », et pour se faire nous ressert ni plus ni moins les codes du premier opus déjà réalisé par Ridley Scott ; le huis-clos, les thèmes des origines, de la maternité... Ça a le goût de « Alien » (qui aurait pioché un peu chez « Avatar » côté imagerie), sans en avoir le souffle ni la carrure; trop de raccourcis, trop de seconds rôles esquissés (pourquoi ce maquillage de Pearce?), trop d’invraisemblances dans les réactions des protagonistes… Ajouté à ça des thèmes métaphysiques peu convaincants tant ils n’amènent rien de vraiment nouveau et énervent même un peu ; à l'image de l'équipage qui arrive sur cette nouvelle planète avec beaucoup d'attente et va vite être déçu, on commence à douter des capacités du film à se trancender en cours de route. Beaucoup de questions, peu de réponses. Le film se prend peut-être trop au sérieux sans jamais arrivé au niveau des œuvres cultes de son réalisateur Ridley Scott, qui a pondu 2 des plus grandes monuments SF avec le premier « Alien » et « Blade Runner ». C’est ce qu’on appelle le poids de l’héritage.

 

Il faut avouer qu’en faisant abstraction de cette parenté et de l’attente qu’on pouvait avoir, le film s’en sortirait pourtant pas trop mal ; de belles images, des scènes admirablement dirigées et tendues, un trio Elizabeth/Rapace, David/Fassbender et Meredith/Theron plutôt intéressants ; intrinsèquement le film se laisse gentiment regarder. Mais est-ce vraiment cela qu’on attendait ?

 

Prometheus promettait beaucoup. Finalement il restera comme un œuvre mineure.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche