Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 16:50

20028166.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120216_124302.jpg

Le voilà, "Le" film générationnel phénomène aux US et révolutionnaire pour l'industrie ciné. Sorte du ciné 2.0, avec marketing web de long mois à l'avance, film en forme de "found footage" tant à la mode (coup sur coup "Chronicle", "Projet X" et "Rec3"), casting d'ados fait sur le web (sur le site dédié http://projectxopencall.com/) et réalisateur de pub branché aux commandes (cf bas de l'article).

 

Oui mais voilà, ils ont peut-être oublié un truc dans tout ça: ah oui, ils ont juste oublier de faire un film.

 

Estampillé du fameux "produit par le réalisateur de Very Bad Trip", le film entend finalement narrer l'histoire qu'on ne voit pas dans ce dernier, c'est à dire une beuverie totale qui tourne mal. L'intelligence et la réussite de "Very Bad Trip" était justement cet ellipse qui permettait réellement de faire du film une enquête sur ce qu'il s'est passé pendant cette "absence". Or ici, aucun enjeu tel, au contraire le film n'a aucun enjeu sinon celui de montrer une fête qui va finir en drame. Pas d'histoire (sinon celle, ridicule, qui intègre artificiellement une histoire de dealeur fou pour faire tourner au carnage), un trio recyclé de "Very Bad Trip" (tiens encore...) avec le gros, le fêtard et le mec "normal"... Bref rien de bien révolutionnaire si ce n'est la mise en images (qu'on avait déjà vu dans les pubs Adidas de l'auteur... si vous avez vu les pubs vous avez tout vu). Voici une des pubs :

 

 

Alors oui le film se veut subversif sur bien des points (alcool, drogues, sexe sont montrés) mais le propos est finalement si puéril qu'il tourne dans le vide. C'est un peu comme assister à une soirée arrosée sans boire ; on rigole de voir les conneries au début mais au final, quand ça dérape on trouve vite ça ridicule et con... et on s'ennuie franchement. Ajouter à ça une conclusion grotesque tant elle est fantasmée (SPOILER: ou comment des parents endettés à cause de la connerie de leur fils et une copine trompée pardonnent facilement).

 

Finalement le seul élément sur lequel le film donne à réfléchir est sur l'aspect sociétal ; sur ce besoin irrépressible des jeunes à être connus et reconnus dans cette génération Facebook où il faut être "populaire" peut importe le moyen. Sur ce point le film est d'une immoralité totale, et je ne pense même pas que ce soit voulu tant c'est con (faut-il brûler sa maison pour être une légende au lycée??).

 

On sort du ciné avec la gueule de bois, et comme un lendemain de beuverie on se dit: plus jamais!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche