Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 20:05

19821710.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110930_115510.jpg

Film mal distribué, à la couverture médiatique quasi nulle, le film a pourtant une ambition tout autre que cette triste destinée : un casting plutôt costaud (Sisley, Boisselier, Joeystarr), un pitch en forme du huis clos policier (sorte de mix entre "Die Hard" et "Assaut") et une vraie envie de bouger les codes des polars français en faisant du cinéma, du vrai.

 

Après un début plutôt réussi dans sa mise en place avec l'introduction de 2 personnages centraux (le père et son jeune fils) bien écrits aux des dialogues (pour une fois) crédibles, on se dit qu'on est en bonne voie pour voir un thriller français qui n'a pas à rougir face aux US, maison mère du genre. La réalisation est soignée, le cadrage tendu. Ça a de la gueule.

 

Puis on se rend compte des limites d'un script trop léger pour tenir en haleine tout en respectant l'unité de temps et de lieu qu'il s'impose. Du coup à la motié, l'intrigue part un peu en roue libre, les acteurs frôle le sur-jeu ; à l'image de son affiche, le film devient un peu bordélique et perd un peu le spectateur qui s'ennuit un peu avant d'être à nouveau repris sur une fin de film (certes un peu grossier dans les ficelles) mais assez efficace dans l'action. Car c'est un des défaut majeur du film ; à vouloir trop se la jouer "à la ricaine" le film part dans le "too much" enchainant des situations un peu grosses et maladroites. Mais on ne va pas cracher sur le plaisir de voir enfin des films français qui ne se la joue pas petit bras, quitte à en faire trop.

 

Techniquement on regrette le choix d'une lumière désaturée que supporte mal le format numérique dans certains passages. Mais pour ce qui est du reste de l'image ce'st assez plaisant avec un sens du cadrage et du plan rarement vu dans le ciné français.

Ah tiens le chef opérateur n'est autre que ... Tom Stern, le chef op de tous les derniers Eastwood, un américain ultra réputé.

Comme quoi le style "à la française" a encore du chemin à faire. Mais c'est avec ce genre de film, hors des normes avec la vivacité et le désordre d'un court métrage de jeune réal, qu'on se dit qu'il y a espoir de voir émerger dans les prochaines années ce genre de productions dans l'hexagone.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche