Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 12:00

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/08/04/15/09/405662.jpg

Mais où va donc Marvel ? Quand ils ont embauché Edgar Wright pour l’adaptation de « Ant-Man » et James Gunn (réal du barré et trash « Super ») pour ce « Gardiens de la Galaxie » on se disait qu’ils avaient la bonne idée de monter des sagas « bis » qui assumeraient le côté délire sans se prendre (trop) au sérieux comme certains films de la saga majeure. Mais après l’éviction de Wright, et le changement brutal du ton de la promo de ce « Gardiens de la galaxie » par rapport à la première BA bien délirante (sans compter le report de 2 mois de la sortie), on commençait à se poser la question de la véritable volonté du studio à vouloir explorer des pistes bis, un peu plus 2nd degré. Après un démarrage historique aux US, voilà donc (enfin) le film qui débarque chez nous…

 

Après une entrée en la matière rapide et assez classique (genre genèse du héros quand il était enfant), nous voilà donc avec notre super-héros « Star-Lord », baroudeur (et voleur) de l’Espace qui débarque sur une planète inconnue. Jusque là tout va bien. Puis il enfile son Walk-Man (cassette modèle old school), nous envoie un bon morceau 80’s et entame quelques pas de danse bien barrés. Le ton est donné. Oui ce Marvel vient dégommer tout ce que vous avez vu auparavant. Ou pas d’ailleurs. Car c’est un mélange de références bien senties tendance 80’s (l’esprit « Star Wars » d’antan) et l’humour décapant des pastiches récentes (de Wright qui a su rendre hommage aux films de genre quel qu’il soit) avec ce constant effort de ne surtout jamais se prendre au sérieux.

 

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/08/01/14/34/495329.jpg

 

Voilà donc nos 5 anti-héros qui se réunissent, bien malgré eux, pour sauver notre Galaxie. Rien que ça. Car c’est bien la démesure de l’enjeu et finalement sa simplicité extrême (le scénario, en lui-même se base sur une quête basique) qui fait le charme de l’entreprise. Ce n’est pas là que le film cherche l’originalité. C’est parfois frustrant (le film, quand il s’intéresse à sa trame centrale, n’est pas transcendant) et les scènes d’action sont parfois un peu longues. Mais le cœur du film, et sa raison d’être, est bel et bien ses personnages « bad-ass » qui ne manquent pas de substance ; parfois détestables, souvent attachants. Les dialogues sont somptueux, le 2nd degré toujours de mise quand c'est Star-Lord qui dégaine ses punchlines (souvent incompris par les autres protagonistes ce qui donnent les séquences les plus drôles du film) qui fait de lui surement le « héros » le plus atypique de la galaxie Marvel. Ça fait du bien de voir un peu de légèreté et de bonne humeur dans un film de cette envergure. On pardonne alors les faiblesses (évidentes) en termes de dramaturgie pure. Certains parlent déjà du "meilleur" Marvel... Je ne le pense pas tant la trame reste (trop) simpliste, mais l'entreprise globale est si plaisante et réussie qu'on ne peut qu'adhérer au délire.

 

Désinvolte, bad-ass à souhait, le film pulvérise les codes entendus du film de super-héros intergalactique, en insufflant un humour constant et en créant de vrais personnages auxquels on s’attache très vite. Le script en lui-même reste quand même assez léger mais offre quelques belles réjouissances en termes d’action. Gros coup de poker réussi, comme quoi l'audace peut payer.

 

Film vu en VOST Dolby ATMOS 3D, Pathé Beaugrenelle, Salle 1

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 


Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche