Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 18:50

20057116.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120315_102213.jpgFilm remarqué par une bande annonce efficace (notamment dans la frustration de tenir secret le fameux choix des parents qui va bouleverser un dîner), "Le prénom" arrive dans les salles après avoir cartonné au Théâtre, et tente de prouver qu'on peut convertir un succès théâtral en un bon film, comme "Le dîner de cons" l'avait fait voilà 15 ans. Le problème c'est que justement ce dernier est sûrement bien le seul à avoir relevé le défi face aux multiples adaptations décevantes qu'il y a eu ensuite. Et ce n'est pas le choix d'avoir choisi comme réalisateurs les auteurs de la pièce qui va nous rassurer. Non ce n'est pas le même métier. Ce n'est même pas le même art. On a jamais demandé à Picasso de se mettre au violoncelle. Je ne vais juger ici pas un film mais une pièce filmé (je n'ai pas créé une section pour dans mon blog mais j'espère que ça va pas se multiplier!).

Et comme on pouvait le penser ce "prénom", après une intro "à la Jeunet" qui surprend agréablement, tombe vite dans le piège du théâtre filmé sans véritable recherche artistique, n'utilisant quasiment jamais les possibilités qu'ouvre le cinéma (extérieurs, points de vue imposés au spectateur, etc.) pour enrichir son récit et avec un jeu d'acteur qui frôle parfois le surjeu théâtral (surtout pour le légèrement cabot Bruel).

Malgré cela il faut bien admettre que le film est assez efficace dans ses dialogues (bien que souvent assez surfait pour du cinéma) et donne de bonnes séquences hilarantes. La bonne surprise tient dans le fait qu'à défaut d'être original dans le visuel, le film dynamite la structure attendue du film. Le fameux prénom est évacué assez tôt dans le film, et finalement c'est tout ce qui va en découler ensuite qui fait le récit. Après une bonne heure ou il faut l'avouer on se marre bien, le film abandonne pas mal la carte comique, conscient des limites de son concept, et tombe hélas trop dans le drame psycho familial dont seul le cinéma français sait nous matraquer. C'est assez irritant mais on fait avec car notre intérêt est maintenu grâce aux personnages sur lesquels nous nous sommes attachés.

Une sorte de "Dîner de cons" tendance comédie de boulevard puis de "Carnage" tendance analyse des faux semblants qui nous servent d'interfaces sociales, le film se regarde mais ne marquera pas les esprits comme le duo Villeret/Lhermitte a pu le faire...

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Elliott 04/05/2012 14:40

Je te trouve très dur avec ce film, y a un truc que tu as oublié, par rapport à la différence entre le cinéma et le théâtre, c'est la taille de son public ! Moi qui n'a pas la possibilité de voir
la pièce de théâtre à cause d'un problème de distance géographique je suis bien heureux que cette pièce soit adapté au cinéma sans ça je n'aurai jamais pu la découvrir. Et ça ne me dérange en aucun
cas que les acteurs jouent comme au théâtre car, déjà ça change de ce qu'on voit habituellement au cinéma, et comme ça j'ai l'impression d'être au théâtre ! Tu vas me dire dans ce cas autant filmer
la pièce et la diffuser ! Mais non ça n'aurait pas du tout le même charme que quand tu es dans la vrai salle de théâtre avec les acteurs et c'est là que sert le cinéma avec différents plans ; de
nous plonger à l'interieur du film et nous faire oublier qu'on regarde une pièce de théâtre !
En plus ce film sert de publicité à la pièce ce qui nous donne, même si on a vu le film, envie d'aller le voir au théâtre !
Bref j'ai adoré ce film, j'ai passé un super moment et j'ai été très agréablement surpris et je pense justement qu'une version plus cinématographique avec des plans recherchés aurait nui à
l'histoire, au jeu des acteurs et donc au film.

cineguitt 05/05/2012 04:47



Je sais, je suis dur avec les films "théatre filmé" quand ceux-ci ne prennent pas la peine d'un minimu d'effort d'adaptation au média qu'il utilise. Ici on sent trop le découpage par actes, le
jeu est souvent trop appuyé etc.


Je suis d'accord que le cinéma, par sa forme plus universelle et accessible, ouvre à un autre public, mais je regrette quand cela se fait sans utiliser les possibilités offertes par l'art du
cadrage, du montage.


Mais comme je le dis j'ai vraiment trouvé ça sympa pour les 3/4 du film, grâce nottement aux dialogues, mais j'aurais préféré le voir en pièce de théâtre qui je pense est quasiment identique et
plus adaptée au récit.


;)



Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche