Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 19:15

20164504.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

En 2010, le réussi et délirant « Moi, moche et méchant » avait créé la surprise en propulsant les studios Universal dans la course des films d’animation haut niveau (après quelques essais ratés) au milieu des Pixar, Dreamworks et consorts. Grâce à l’apport du studio d’animation frenchie « Mac Guff » et de ses 2 réalisateurs français Chris Renaud et Pierre Coffin, Universal entrait donc dans la cours des grands. Encore fallait-il transformer l’essai. C’est donc avec impatience qu’on attendait la nouvelle monture de la team Universal / Mac Guff, et c’est Chris Renaud (cette fois seul) qui s’occupe donc d’adapter un compte enfantin « Le Lorax ».

 

La présentation plutôt sympathique du monde édulcoré et artificiel qui sert de cadre au film posent les bases du film ; on se dit qu’on va assister à un film d’animation engagé qui saura utiliser son monde imaginaire comme parabole pour parler du notre, à la manière d’un Wall-E qui avait su mieux que quiconque parler (tout en restant muet) de notre monde, la consommation de masse et les désastres écologiques… Sauf qu’ici on déchante bien vite.

 

Déjà le film n’arrive jamais à trouver son rythme, coincé entre flash-backs trop longs et l’incapacité de produire une quelconque empathie avec ses personnages. Le fameux « Lorax » s’avère très vite énervant et même détestable car toujours tenu à distance du héros (et donc de nous) car celui-ci n’apparaîtra qu’en flash-back. Une erreur majeure dans un film pour enfants ou l’empathie est primordiale pour les plus jeunes. Du coup le récit souffre sans arrêt de ces allers-retours scénaristiques mal amenés, et la morale s’en retrouve très vite assénée avec la finesse de la moustache du Lorax ; c’est simple le film ne suggère rien, il martèle son message sans nuance ni subtilité ce qui nuit à l'efficacité même du message. Pour sauver la mise, ils tentent en vain de jouer la carte comique en essayant tant bien que mal de nous ressortir le coup des « minions » de « Moi, moche et méchant » en nous pondant leurs ersatz oursons, mais rien n’y fait, l’ennui prend place et gangrène peu à peu tout le film qui apparaît peu émouvant et froid comme le monde qu’il décrit.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche