Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 22:00

19818398.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20110926_121243.jpg

Les revoilà! Et on ne peut pas dire que ce soit en discrétion tant le plan marketing médiatique place le film au premier plan depuis des mois. Mais pour autant aucune critique presse n'a filtré, aucun avis. Une très bonne gestion de comm mais pas vraiment rassurant sur le film en lui même...

(edit 01/02 : la preuve en article sur FranceInfo)

 

Et on comprend pourquoi... (Je tiens à préciser avant tout que j'avais apprécié le 2 et que je vais voir ce genre de film pour me détendre mais que quand on se fout de ma gueule, c'est l'effet inverse...)

 

Dix ans d'absence, et voilà un "nouvel" épisode... qui semble pourtant d'antan, daté, en décalage complet avec son époque, du cinéma à papa sans autre ambition que de faire un braquage de spectateurs. Et ça va marcher.

 

Dès le générique on sait que ça se barre en cou***** ; un générique aux allures et musiques indiennes alors que c'est censé parler de la Chine? Le personnage chinois parle avec un accent si caricatural qu'il nous fait penser à Eric&Ramzy et leur super-chinois (je pense que l'acteur qui joue a autant vu la Chine que les nems de mon traiteur chinois). Et quand il y a de l'embrouille avec un chinois? On met "Kung-fu fighting" ! Ce n'est hélas plus drôle tant le film tombe au-delà de la caricature sans jamais prendre de recul. On frôle l'abjecte.

 

Que dire des rôles féminins relayés au rôle de mamas juives exubérantes dans le meilleur des cas, et pour les autres souvent relayés à être la mère porteuse, la femme au foyer récupérant le linge de son ex, la working-girl du FISC qui tombe "amoureuse" subitement grâce au charme (et à l'argent) d'un fraudeur audacieux... Pendant que ces messieurs ramènent l'argent par valises de cash et ont l'attitude de grands gamins dans leurs vies personnelles. D'un autre âge.

 

Pour l'esthétique, on peut parler plus d'un téléfilm tendance 2ème partie de soirée sur TMC; incrustations foireuses, aucune ambition de forme, ni dans le cadre ni dans le montage. OK on n'est pas là pour ça mais y'a des limites... Surtout quand l'interprétation de toute la bande (Anconina en tête) est d'une paresse indigne (sauf Garcia qui sauve heureusement la mise et arrive à faire sourire malgré des dialogues souvent indigestes et d'une lourdeur sans nom).

 

Le scénario ne sauve rien, tout est dissout autour d'histoires annexes inutiles (trop nombreuses) et d'une trame principale qui n'a d'enjeu que l'argent, la fraude et la frime. Là où les premiers opus avaient au moins la décence de prendre du recul sur le monde qu'il caricaturait, ce numéro 3 est d'une "gratuité" sans nom sur le monde de l'argent, ce qui passe mal en plein milieu d'une crise créée par des financiers véreux, des défiscalisations douteuses et une délocalisation massive... Thèmes largement utilisés à des fins comiques dans le film (pas de recul sur l'usine et ces miliers de chinois qui vont les faire devenir riches... Ce qui a tendance à énerver quelque peu. Jamais l'humain ne prend le dessus (comme dans notre monde certains diront); malgré des essais franchement ratés, entre amourettes pas crédibles et recyclage d'embrouilles des épisodes précédents, la sauce ne prend plus. Seuls quelques scènes isolées fonctionnent encore mais c'est déjà trop tard.

 

Après "Intouchables" l'anti-communautarisme et la mixité sociale, voilà le film qui fait l'inverse, prônant comme jamais l'isolement culturel et religieux (à part pour le buisness) et le fric sans éthique.

 

C'est d'une malhonnêteté indigne. Dommage pour un film qui commence par "la vérité".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche