Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 21:00

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/521/21052146_20131023144339759.jpg« Raiponce » avait sans conteste (enfin) prouvé qu'il était possible de faire un "vrai" Disney classique (un conte avec des chants) en mêlant modernité d'écriture et technique récente. Le film mettait ainsi fin à une dizaine d'années de fébrilité de la part du Studio, qui n'avait pas su prendre le virage de la 3D avant que Lasseter, nommé directeur du Studio, ne vienne sauver l'entreprise en injectant l'ADN (et l’expérience) de Pixar, sans pour autant marcher sur les codes classiques du Studio mère. Après un "Mondes de Ralph", efficace mais un peu trop entre les 2 univers (il n’est ni un grand Pixar, ni un grand Disney), voilà donc le nouveau Disney « Pixar-like » qui marche directement dans le sillage du génialissime « Raiponce ». Ça va être dur de rivaliser…

 

 

Alors oui dès l’installation, on sent très vite l’inspiration et la direction artistique tournée vers le film à la princesse aux cheveux longs ; l’esprit Disney est là (des gentils et méchants définis très vite, des chansons en mode comédie musicale s’enchaînent), la technique est parfaite (la glace et la neige à tomber). Bref tout s’installe parfaitement et le plus normalement du monde. Mais bien sûr, là où un temps Disney n’aurait pas cherché à aller plus loin, ici les codes vont être bouleversés ; le manichéisme du départ s’estompe de plus en plus, le rôle central qu’on pensait tous être représenté par la Reine (comme le titre peut le faire croire) est finalement reporté sur le rôle de la sœur, le rôle « comique » porté dans un premier temps par Sven (le rêne) est finalement largement décalé sur Olaf ou l’un des personnages les plus drôle créé par Disney depuis des lustres. Bref la structure même du Disney « classique » est dynamitée alors que les codes mêmes sont respectés. Un vrai travail de grand écart parfaitement maîtrisé.

 http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/479/21047966_20131009153145138.jpg

Derrière cette révolution se cache également une vraie modernité dans le fond ; fini la princesse précieuse qui vient être sauvée par un prince charmant aussi lisse (et inutile) qu’un Ken chez Barbie; désormais les femmes sont des personnages accomplis, fortes, et surtout indépendantes. Ça en dit beaucoup sur l’évolution folle qui se fait dans les studios d’animation en ce moment, parfois plus en avance que le reste de l’industrie du cinéma… A cela s’ajoute une analyse assez forte des liens entre sœurs et du poids de l’héritage, sans oublier une dose d’action et d’humour rarement vue chez Disney ces derniers temps, et vous obtenez le film d’animation le plus excitant de l’année.

 

 

Sans être réellement attendu, ce « Frozen » s’impose comme le meilleur film d’animation de l’année grâce à un mix subtil entre classicisme assumé et modernité déconcertante, et surtout grâce à des dialogues et des personnages secondaires souvent hilarants.

 

Film vu en VF numérique, Pathé Boulogne

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche