Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 17:00

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/12/18/13/46/255192.jpgSoyons clair... Si ce film n'avait pas été réalisé par les Wachowski, je n'aurais sûrement pas été en salle voir ce film. Bande annonce kitch, direction artistique qui pose des questions (Tatum en blond et ses oreilles pointus... on en parle?). Bref. Un peu WTF. Mais voilà, Andy et Lana ont souvent surpris si on accepte leur univers et leur abus, parfois, de mauvais goût. Je suis de ceux qui ont aimé "Speed Racer" et son délire coloré. Alors quand ils reviennent à une SF plus pure (en soit leur "Cloud Atlas", polymorphe, pouvait être vu en objet SF aussi), on espère les revoir nous sortir un coup de maître à la "Matrix". Le premier, pas les suites, on s'entend hein?

 

Et justement, c'est dans "Matrix" que le film pioche le plus dans la filmo des 2 frère et soeur ; ici on parle d'Élu, de destinée, d'humains réduits à l'état de matière première... Comme s'ils voulaient se réfugier dans les codes qu'ils ont maîtrisés il y a 15 ans à l'époque du magistral "Matrix". Alors autour de ça ils tentent de broder un univers visuellement très différent ; couleurs saturées, costumes très inspirés Manga... Mais il faut admettre que, souvent, le film tombe dans un kitsch indigne des 2 réals (putain la DA fait penser à Battlefield Earth parfois... je suis dur). Et cela n'aide pas à rendre crédible un film qui vient nous parler de combats inter-planétaires, de lutte fratricide entre héritiers de planètes (oui, oui...). Bref souvent trop WTF. Heureusement, le personnage de Mila Kunis, Jupiter, joue sur ce décalage ; elle est elle-même hallucinée par ce qui lui arrive et ce qu'elle découvre. Ses réactions et sa stupéfaction créent le décalage nécessaire, et insufle un humour salvateur pour que le film ne se prenne pas (trop) au sérieux.

 

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/15/02/06/14/17/514758.jpg

 

Après ça, les séquences sont inégales, trop fractionnées (c'est un peu un épisode par planète). On sent derriète tout ça l'envie de créer une vraie saga (d'ailleurs les affiches Art Work très inspirées Drew Struzan le font penser), mais le film déborde de générosité jusqu'à nous perdre complètement... La 3D est inutile (c'était la première expérience des Wachowski), et le film étant (déjà) projeté dans de petites salles (alors que j'y étais le 2ème jour...) cela ne fait qu'assombrir la projection (oui les projos des petites salles manquent souvent de patate).

 

On sort du film avec un mal de crâne, on ne savait pas ce qu'on allait voir, on ne sait pas ce qu'on a vu... Excès de kitsch à tous les niveaux, tout juste sauvé par le second degré salvateur de son héroïne, le film déçoit. Si le film n'avait pas été réalisé par les Washowski on aurait passé notre chemin et on aurait même pas cherché d'excuses. Trop généreux jusqu'à l'indigestion, on sort de la salle étourdi et déçu car le film aurait mérité un traitement plus sobre.

 

Film vu en VOST 3D, Pathé Boulogne, Salle 4

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche