Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 21:50

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/15/01/09/16/14/573252.jpg"Imitation game" est le premier film à dimension international du réal norvégien Morten Tyldum qui avait fait parler de lui avec son dernier film "Headhunters". Connaissant cette donnée, c'est assez intéressant de voir comment il a essayé de rendre son film le plus accessible possible, parfois trop même ; quelques fois bavard là où on avait pourtant compris les enjeux, le film perd du temps pour pas grand chose. Ce n'est que de rares fois, et je commence par cela car en fait cela reflète bien le but du film ; mettre au jour de manière claire (même maladroitement parfois) des faits qui sont restés cachés pendant tant d'années, et réhabiliter au passage l'image de Alan Turing, un héros de l'ombre qui n'a pas eu la reconaissance escomptée, bien au contraire...

 

Le destin de Turing ne pouvait pas passer à côté d'une adaptation ciné tant il est hors du commun ; grâce à lui on a su décoder les communications des nazis pendant la guerre et il est considéré, à juste titre, comme le créateur de l'informatique avec son livre de 1936 qui théorisait déjà le principe d'un ordinateur. Alors pourquoi il n'y a pas eu un biopic sur lui avant? Tout simplement parce que les faits relatés ont étés classés secret-défense jusqu'au début des années 2000, et que le grand monsieur s'est vu "gracié" (il était coupable... d'homosexualité) en 2013.

 

Le film choisit d'éclater la narration en 3 époques distinctes, 3 périodes clés de la vie de Turing ; ce principe, habilement monté, permet de mettre en relation des événements éloignés temporellement, mais qui ont des résonances entre eux. Difficile de définir la frontière (floue) entre la réalité et la fiction (parfois le film paraît tellement romanesque que ça paraît presque trop "beau"), mais ce montage permet au récit de fonctionner pleinement et de mettre en avant la vraie thématique du film ; l'homosexualité, forcément compliquée, du protagoniste à une époque peu ouverte, dans une Angleterre très puritaine. On voit que cette "problématique" (oui ça en est une à cette époque...) est la clé de pas mal d'étape de la vie de Turing, et le film préfère une approche frontale (c'est même le fil rouge principal) là où de nombreux films auraient contourné ou sous-entendu cela en ne centrant le film que pendant la Guerre. Bref c'est courageux (oui, encore à notre époque c'est du courage de parler de ça...) et cela donne une tonalité tout autre que ce qu'on pouvait penser au préalable.

 

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/12/03/12/52/516998.jpg

 

Cela nous fait même nous poser des questions quant à notre capacité à créer des héros pour mieux les laisser tomber après... La fin du film est glaçante, et nous donne une claque méritée tant la manière dont il a été traité est honteuse. La prestation de Benedict Cumberbatch y est pour beaucoup, il a enfin son grand film avec un personnage taillé pour lui tant son autisme rappelle Sherlock (c'était Di Caprio qui était prévu à l'origine, mais heureusement il a abandonné car il est trop marqué par d'autres biopic).

 

Alors oui parfois le film préfère les raccourcis, et élude une partie de l'Histoire (il y a eu plusieurs étapes après avoir cassé le code Enigma) pour plus d'efficacité. Oui ça reste un film et non un docu, et ça donne envie de se pencher encore + sur la vraie Histoire. Finalement il réussit le grand écart en livrant un film mainstream bien foutu, qui livre un message franchement courageux sur un grand monsieur qui n'a pas eu les honneurs qu'il méritait.

Un héros (trop) discret.

 

Film vu en VOST, Pathé Boulogne, Salle 2

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 


Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche