Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 20:30

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/453/21045319_2013101714250983.jpg

Adaptation d’une saga littéraire « pour ado » qui a cartonné outre-Atlantique, le premier film fût une double surprise : au box-office d’abord, puisqu’il a cartonné pour un budget pourtant serré, et par sa qualité, indéniable par rapport à ce qui se fait dans le genre (« Twilight » et consorts). Malgré des défauts évidents (de rythme, de moyens parfois cheap), ce premier épisode prouvait qu’il était possible de faire un film pour « young adults » sans pour autant prendre le public pour un con, en abordant (peut-être en survolant mais quand même) des thèmes sérieux sur la liberté, la télé-réalité etc… Mieux, la direction artistique (soignée au regard des moyens ridicules par rapport à l’ambition du film), se démarquait par un soin et un sérieux esthétique (image désaturée, cadrage épaule) malgré une 2nde partie en mode survival un peu vide. On espère donc  que ce second volet gommera les défauts du premier, même si de gros doutes planent quant au scénario (qui sent la re-dites) et dont le changement de réalisateur ne rassure pas ; exit Gary Ross (« Pleasantville ») remplacé par Francis Lawrence, réal du controversé de « Je suis une légende » (et « Constantine »…).

 

Comme on pouvait le craindre, le film ressemble beaucoup au premier dans sa structure générale dont la dichotomie peut paraître assez dérangeante. Sauf que, comme si la production avait pris conscience des faiblesses du précédent, il est en tout point de vue plus fourni et surtout plus approfondi. Ainsi, le film s’intéresse de plus en plus à la partie politique et morale de son (riche) sujet. La révolte, la liberté, mêlées aux difficultés de devenir adulte un peu trop vite ; tous ces thèmes s’entrechoquent sans pour autant rater le destin premier du film, celui du divertissement.

 

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/66/59/20537505.jpg

 

Car les 2h30 du film passent beaucoup plus vite que les mêmes 2h30 du premier opus ; plus efficace dans sa trame, plus « ludique » dans la partie « arène » du film (les similitudes avec « Lost » sont assez frappantes), et plus violent aussi (tout en restant bien sûr tout public) en montrant beaucoup plus la mort frontalement. Bref le film est globalement plus mature et plus riche en termes de décors etc. Dommage que viennent (encore…) polluer ces scènes de triangle amoureux tendance « Twilight » qui viennent rappeler que le film vient aussi draguer le public ado (avec un « E ») fleur bleue, laissé orphelin depuis le départ des vampires beaux gosses… Bon OK il ne faut pas oublier l’ambition du film qui est (aussi) de faire un film familial et donc complet, mais bon…

 

Plus accompli, plus complet, ce « Hunger games » réussit pleinement son pari de mêler film d’ado et discours libertaire pas si con. Du divertissement maîtrisé, dommage que la partie « triangle amoureux » vienne un peu alourdir le tout…

 

 

Film vu en VOST numérique, Pathé Boulogne

Fiche Allocine

Fiche IMDB

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche