Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 02:39

19846315.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111110_122757.jpgL'entre deux guerre. Un Paris de carte postale, fantasmé et idéalisé. Bienvenue dans le conte de Noël... by Martin Scorsese.

 

Alors non pas de lutins qui fracassent le crâne des rênes au marteau, mais ce n'est pas non plus  "le" film de Noël que voudrait nous vendre la campagne promo, mais un kiff de cinéphile qui laissera sûrement sur la touche le public enfantin.

 

Visuellement bluffant (la 3D dans les mains de Martin Scorsese ça envoie), le début est une vraie démo technique, avec de longs plans séquences jouant sur l'effet de profondeur. Mais on sent vite pointer les faiblesses du dispositif tant la narration a du mal à se fixer et tant la musique, omniprésente, tend à gâcher certains moments pourtant si virtuoses. On ne sait pas où le film va, certaines ficelles scénaristiques semblent redondantes et donc inutiles. L'ennui guette.

 

Mais (heureusement) tout prend du sens au moment où le film s'intéresse à Georges Méliès, dont le film est un véritable hommage. Le portrait du génie visionnaire et les reconstitutions des tournages sont passionnants. Le film rappelle à tous que les codes du cinéma n'ont finalement pas beaucoup changé des Lumières à la 3D. Alors oui ça peut paraître surfait et idéaliste (et la véracité biographique prend un peu de liberté) mais cela reste passionnant pour tout cinéphile, surtout sous la caméra inspirée d'un cinéaste culte.

 

Scorsese réussit cet hommage au Cinéma mais oublie de faire son propre film sur le reste. On comprend le procédé (notamment l'isolement des intrigues secondaires en scènettes inspirées du muet) mais sur l'ensemble la mécanique fonctionne mal, les enjeux n'étant jamais définis clairement (la "quête" est tellement relayé en second plan qu'on en oublie son intérêt petit à petit). On sent plus à l'aise Scorsese dans le biopic (son genre favori) de Méliès que dans la féerie du conte de Noël.

 

Un film plus "Georges Méliès" que "Hugo Cabret".

 

Un cadeau de Noël à l'emballage gracieux, mais ce qu'il renferme est un peu décevant.

 

PS : le générique de fin chanté par ZAZ ils auraient pu éviter...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Pyrène 22/12/2011 01:20

Ta critique me donne encore plus envie d'aller le voir. J'avais un peu honte quand la bande annonce me donnait envie et qu'on m'a répondu "Ah, ouais, ca doit être bien pour les enfants".

cineguitt 22/12/2011 05:27



C'est interessant à voir c'est clair, je pense que pour des adeptes de ciné c'est le kiff sur l'aspect hommage. Sur le reste moins...



Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche