Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 17:35

20417688.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

John McClane. Un personnage culte, icône et symbole du film d'action façon 90's ; sarcastique et déconnant, il débarquait avec "Die Hard" (ou "Piège de cristal" chez nous) en 1988 (oui 25 ans déjà...) et révolutionnait le genre. Le film de John McTiernan, au delà de la remise à la mode du marcel blanc, créa à la fois un mythe autour de son acteur Bruce Willis et une véritable référence du genre pour les 10 années à venir. Après une trilogie culte et un petit repos mérité de 10 ans, revenait il y a 5 ans le héros qui est définitivement toujours là au mauvais endroit au mauvais moment. Un retour hélas loin des attentes des fans tant ce « Die Hard 4 » jouait sur la surdose d'action au détriment du personnage principal... Un bon film sans plus tout au mieux. Un mauvais "Die hard" dans tous les cas. C’est donc avec une certaine fébrilité que nous attendions ce 5ème volet, surtout quand on l'a su confié aux mains de John Moore qui a l'aptitude assez original de gâcher tout ce qu'il touche (il avait massacré l'adaptation du jeu "Max Payne" qui avait pourtant un certain potentiel). Ce n'est ni la bande annonce (tout en muscle), ni même le pitch (qui tranche avec les codes de la saga en se délocalisant en Russie) qui nous a rassuré depuis.


Au moins le film a le mérite d'annoncer le ton dès le début ; on n’est pas là pour déconner, ici vous êtes venu voir du lourd. Et niveau lourdeur on va être servi. Dans son intro le film lorgne sur le film d'espionnage sophistiqué ; avec son soupçon de complot et sa caméra à l'épaule il tente la carte « 24h Chrono » et essaye de nous faire croire que c’est subtil et complexe. Sauf que non ; c'est bordélique et incompréhensible. On sent nettement que la sauce ne prendra que difficilement si le film s'obstine à trancher autant avec la saga original.


Bon, on passe et arrive enfin notre héros préféré. Ou plutôt celui qui lui ressemble. Car soyons clair : de John McClane vous ne verrez rien dans ce film. De "Die Hard" non plus d'ailleurs tant le film ne respecte rien. Vainement, il tente de réinstaurer l'humour si reconnaissable de McClane, mais en lieu et place de son sarcasme légendaire il lui livre des dialogues d’une lourdeur infinie. On sent que du personnage le réalisateur n'en n'a rien à faire et on est en droit de se demander s’il a déjà vu un seul Die Hard pour trahir à ce point l’héritage. On a le sentiment qu’il est juste venu profiter du gracieux budget accordé au film (car celui-ci est assuré dans tous les cas de faire un carton) pour faire son propre délire, bourrin au possible. Il monte l'action à son paroxysme dès la 10ème minute et jamais ne le ralentira. Comme un camion dans sa lancée il bousille tout dans son passage sans s’accorder la moindre réflexion sur ce qu’il produit ; d’une course-poursuite improbable (mais dont il faut reconnaître un certain talent au niveau des cascades, gâchées hélas par un manque de rigueur d'écriture) qui n’a pour autre but que de battre le record du nombre de bagnoles éclatées et de faire de la pub pour un 4x4 Mercedes qui va écraser la moitié de Moscou (sans se soucier des victimes potentielles !) jusqu’à une scène finale de 30 min qui frôle la débilité et qui forme le paroxysme du grand n’importe quoi. SFX foireux, actions irréalistes au possible (au cœur de Tchernobyl s’il vous plaît) et humour malvenu, le film finit par achever ce qu’il s’est entêté de faire pendant 1h30 : saccager un mythe et ne jamais respecter la saga et ses codes…

 

Une (mauvaise) série B aux moyens disproportionnés qui laisse derrière elle une saga qui ne se relèvera sûrement jamais de ce massacre en règle.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche