Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 17:50

20268136-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxxCe film je l'ai découvert par son affiche. Le ton est donné dès le visuel choisi ; les français se mettent aux buddy movie policier. Bien vus les mecs! Vous avez certes 20 ans de retard et le genre est quand même un peu périmé, mais allez on y va. Certes on pourrait dire que "Taxi" était déjà dans cette veine, mais ici le film va au delà de la simple inspiration. Voyez plutôt ; un flic black aux méthodes borderline fait équipe avec un flic blanc un brin looser qui opère dans des quartiers plus cossus? Le fantôme de bien des films 90's nous reviennent forcément en tête à l'énoncé de ce pitch (de "48 heures" aux "Armes fatales") mais c'est clairement le fantôme d'Axel Foley, le fameux  "Flic de Beverly Hills", qui plane sur le projet. Le choix du blouson du personnage du héros Ousmane y est pour beaucoup et semble annoncé que le film assume, mais voyons maintenant comment le film gère son héritage, surtout que le maître d'oeuvre ici n'est autre que David Charon qui n'a qu'un seul film à son actif ; "Cyprien". Et on ne rigole pas s'il vous plaît.

 

Le film commence sur une belle entrée en matière, à la manière des modèles US ; une course-poursuite sur le périph' (le vrai) bien menée, bien filmée et rythmée, on se dit que le film prend son sujet au sérieux. Puis vient l'introduction de nos 2 acolytes ; pour jouer le duo détonnant voici donc Omar Sy, de retour en tête d'affiche après le carton "Intouchables", et Laurent Lafitte qui, labellisé du prestigieux "de la Comédie Française", illumine pas mal de comédies ces dernières années mais n'avait jusque là, injustement, jamais eu le droit à un rôle principal. Et il faut dire que ce choix de casting est plus que judicieux et sera même salvateur pour le film.

 

Car non, rien autour ne fait l'affaire. Le film s'articule sur une intrigue mille fois vue et surtout mal tenue, entre approximations et ellipses incompréhensibles. Cela fait qu'au bout d'une demi-heure le spectateur abdique et n'attend plus qu'une succession de scènes inintéressantes scénaristiquement parlant, mais où l'art de la vanne et des punchlines s'expriment à plein régime. Il faut bien avouer que de ce point de vue ça marche pas mal et que le jeu des 2 acteurs (toujours au top) servent de moteur au film qui révèle au grand jour les talents comiques de Laurent Lafitte qui n'est enfin plus relayé à un second rôle. Le tandem fonctionne réellement et jamais l'un ou l'autre ne sera mis en avant comme on pouvait craindre du fait de l'envergure de l'excellent Omar Sy.

 

Le film a beau assumer frontalement son aspect très "inspiré" (la musique du portable d'Ousmane n'est autre que la BO du "Flic de Berverly Hills", l'affiche de ce dernier trône chez Ousmane, les DVD des buddy movie US les plus classiques remplissent sa vidéothèque...) ont sent que le film n'a pas grand chose à dire ou à ajouter au genre. Le film, ne sachant même plus où aller, se finit mollement et frôle le ridicule lors de la révélation finale.

 

Omar et Laurent Lafitte font le show mais sont hélas bridés par les limites d'une comédie mal écrite et approximative. Comme si on avait équipé la Ferrari d'Axel Foley avec un moteur de R19 de la Police Municipale ; ça marche mais ça va pas bien loin.

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche