Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 19:00

20042068.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120228_063533.jpgLe(s) voilà, enfin!

 

Après un teasing fou au travers des différentes franchises Marvel (depuis "L'incroyable Hulk" de 2008) où on a pu voir Fury (Samuel L. Jackson) recruter chacun des héros dans leurs film éponymes, voilà débarqué la dream team de super héros qui vont s'allier pour botter le cul d'un ennemi commun. Un rêve pour chaque môme qui sommeille en nous il faut avouer, une sorte de fantasme ultime pour chaque adepte de cinéma ou comics. Pourtant après les 2 dernières adaptations Marvel ("Thor" et "Captain America" pour ne pas les citer), on commençait à douter du résultat de ce super-film tant ces opus semblaient avoir été bâclés, faisant même croire (et je persiste à croire d'ailleurs) que leur existence même n'était dû qu'au besoin d'introduire ces héros pour les besoins de cet "Avengers".

Mais, le studio ayant laissé les clés (à la réalisation et au scénario) à Josh Whedon, on se disait que tout n'était pas perdu.

 

Et notre attente est (heureusement) récompensée.

 

La première chose qui marque est sûrement cette prise totale de recul, le film ne se prenant que très peu au sérieux, avec l'introduction d'une bonne dose d'humour qui surprend pas mal au début, mais qui fait le pilier même du film. Je dis "bien dosé" car jamais cette humour ne vient parasiter le film en lui même, il n'est jamais parodique ou moqueur envers son sujet, toujours respectueux des codes qui entoure le genre. C'est difficile, et Josh Whedon (qui vient de pondre le magnifique "La cabane dans les bois", le pendant horrifique des "Avengers") maîtrise cette auto-dérision tout en livrant un film à grand spectacle comme on l'attend. Entre guerre d'ego de nos super-héros, et la répartie affûtée de Starck, le film livre des scènes réellement poilantes qui le démarquent habillement de son concurrent de toujours (et inégalable) Batman qui, il est clair, ne joue pas dans la même cour.

 

Du coup cette légèreté assumée libère le film de pas mal de contraintes dont les précédents films n'avaient su se défaire, comme par exemple le look daté et le discours sépia de Captain America, héros d'un autre temps. Le fait d'en rire sert justement à le crédibiliser un peu plus que dans son propre film.

Avec une finesse d'écriture, et un amour pour chaque personnage, Whedon livre des personnages crédibles, approfondis, qui ont des atouts et des faiblesses. Bref, qui ont du relief, et pas grâce à la (fausse) 3D que j'ai boycotté comme il se doit.

 

Et bien évidemment, comme on pouvait le penser, quand on réunit 6 super-héros, ça déménage. Grâce à un travail soigné sur les SFX et un réel soin apporté à l'équilibre du rythme auquel elles interviennent, les séquences d'action sont réussies et assez jouissives, jusqu'à la longue séquence de fin apocalyptique et visuellement bluffante. New-York n'avait pas autant souffert depuis "Cloverfield".

 

Une finesse d'écriture pour du grand spectacle. Le cocktail parfait.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cineguitt - dans Avis
commenter cet article

commentaires

Tchaz 26/10/2012 23:01

J'ai vu le film au cinéma... Sans avoir vu tous les autres (Thor et Capitaine America). Maintenant le coffret "intégral" de the Avengers trône fièrement sur mon meuble :D

The avengers on y va déjà pour deux scènes : Celle où on voit toute l'équipe en cercle avec une caméra qui tourne autour d'eux en contre plongée, et la scène finale où tout explose.
Bien évidemment elles t sont et on adore ça ! On en redemande même.

Mais ce film ce n'est pas que ça, c'est aussi le mélange de tous les acteurs et chacun à son heure de gloire, personne n'est laissés sur le côté chaque héros à le droit à son quart d'heure de
gloire ... et de honte aussi. Et cela pour notre plus grand plaisir. Car c'est aussi un film drôle on prend plaisir à voir des chamaillerie de personnage qui ont en fait le sort de la planète entre
leurs mains.

Un cocktail de testostérone, d'héroïsme, d'humour ! Finalement The avengers respecte les codes d'une bonne BD de super héros. Que demander de plus ? La suite :D

rikku katana 05/05/2012 09:47

petite coquille c'est JosS Whedon

Présentation

  • : CinéGuitt
  • CinéGuitt
  • : Passionné de ciné, technicien audiovisuel dans la vie, je viens ici lâcher mon avis sur les films à la sortie de la salle pour pouvoir en discuter et en débattre via vos comm'. Critiques, discussions, débats sont les bienvenus.
  • Contact

Suivre le blog

facebook twitter2 rss

Recherche